Parce que le mouvement c'est la vie, pensez à l'ostéopathie

450.229.1114

 

   Connexion   
La grossesse et l’accouchement exigent de grandes capacités d’adaptation du corps.

Francine Perreault B.Sc.,D.O.
Ostéopathe

1392 boul. de Ste-Adèle
Sainte-Adèle QC J8B 2N5

450.229.1114

  
Témoignage
Au début je n'y croyais pas, mais pas du tout et aujourd'hui je ne m'en passerais plus. Les traitements que je reçois depuis 1 an 1/2 m'ont fait un énorme bien, autant pour le dos et le nerf sciatique que pour mon bien-être intérieur. On se sent relaxe après le traitement. Je vous recommande fortement Francine.
-N.B.
Ste-Adèle, QC
  

La grossesse

Les lombalgies et sciatalgies sont fréquentes chez la femme enceinte. La grossesse exige de grandes capacités d’adaptation du corps. La croissance de l’utérus modifie la posture et peut entrainer de la congestion vasculaire, une compression de la colonne vertébrale et des tensions musculaires. La relaxine, hormone sécrétée pendant la grossesse pour détendre les ligaments, peut également causer des déséquilibres mécaniques. L’ostéopathe peut améliorer cette situation en réharmonisant la relation entre l’utérus, le bassin et la colonne lombaire. En plus de soulager les douleurs, on s’assure que le bébé a tout l’espace nécessaire pour se développer et bien se positionnner en vue de la naissance.

Lors de l’accouchement, le bassin, la colonne vertébrale, la dure-mère et le périné sont soumis à rude épreuve. La position d’accouchement, les forces exercées lors de la poussée, l’épisiotomie, la cicatricce d’épidurale... Tous ces stress peuvent avoir des répercussions sur l’harmonie des mouvements du bassin et de la colonne vertébrale, en plus de favoriser la descente des organes internes et l’incontinence. Des traitements d’ostéopathie suite à l’accouchement peuvent aider à prévenir des troubles ultérieurs.
 

  

 

  Copyright 2009 Francine Perreault   |   Merci à Geneviève Sasseville pour les photos
Créé et maintenu par David Townsend